L’Essonne s’est mise en scène à Chamarande

Pour sa seconde édition, le festival a fait carton plein avec 16 000 spectateurs. Au programme : Vianney, Videoclub, 47 Ter, Boulevard des Airs, et des artistes locaux
EES

Les deux reports pour cause de crise sanitaire n’auront pas fait fuir les festivaliers. Le festival Essonne en Scène, organisé à Chamarande par le conseil départemental et les Francofolies de la Rochelle, à fait carton plein avec près de 16 000 spectateurs.

Claudio Capéo sur la scène d’Essonne en Scène
(crédit : Mily Clic)

Cette seconde édition de l’évènement qui allie musique, arts, gastronomie et nature a vu s’enchaîner durant trois jours les prestations de Vianney, Catherine Ringer, Jean-Louis Aubert ou encore Claudio Capéo. Lors de la première édition, organisée sur deux jours en juin 2019, 6000 billets avaient été vendus.

Vianney sur la scène d’Essonne en Scène le Vendredi 3 Septembre
(crédit : Mily Clic)
47 Ter sur la scène d’Essonne en Scène le Vendredi 3 Septembre
(crédit : Mily Clic)

« On est très content, surtout qu’il y avait de forts enjeux autour de l’organisation, dans le contexte sanitaire que l’on connaît. Beaucoup d’autres festivals ont été annulés. Nous, nous avons fait le pari de le maintenir. Avec une seule édition, c’était l’avenir d’Essonne en Scène qui aurait été en péril. Là, associé à des partenaires solides, nous avons démontré que cela était possible. »

François Durovray, Président du Département

L’organisation du festival était un risque également pour les artistes, comme le précise Gérard Pont, en charge de la direction artistique et de la programmation des Francofolies de La Rochelle. « Pour eux aussi, c’était un risque. Monter sur scène, cela veut dire répéter durant des jours avec ses musiciens. Ce sont de gros frais engagés sans avoir la certitude que le festival pourra être maintenu. On les remercie de nous avoir suivis. »

Hervé sur la scène d’Essonne en Scène
(crédit : Mily Clic)

De son côté, Frédéric Charpail, le directeur général de Morgane Évents, la société de production, était également très heureux. « Le public était là, c’est que nous avons répondu à une vraie demande, analyse-t-il. Quand on voit que malgré la pluie les spectateurs restent, c’est qu’ils sont heureux d’être ici. (La pluie s’est invitée pour la fin de la soirée du Samedi 4 Septembre) »

Jean-Louis Aubert sur la scène d’Essonne en Scène
(crédit : Mily Clic)

Cette grande réussite permet d’annoncer sans aucun doute la tenue d’une troisième édition, sur trois jours.

Boulevard des Airs sur la scène d’Essonne en Scène
(crédit : Mily Clic)

Essonne en Scène était à l’origine prévu pour le mois de juin. « Nous aimerions garder ce mois-là, indique François Durovray. Le premier week-end de septembre, les gens ont plein d’autres choses à faire, entre la rentrée scolaire, la reprise du travail, les fêtes des associations… D’ici quatre à six ans, on aimerait que ce festival s’inscrive dans les 10 à 15 plus grands festivals de France. »

Videoclub sur la scène d’Essonne en Scène
(crédit : Mily Clic)

Durant ces trois jours, Infiny Radio était présent sur place et à interviewé des artistes locaux, ces dernières sont à retrouver sur la page Podcasts et les photos de leurs prestations sont à retrouver ci-dessous.

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *