Elle accouche devant la gare, aidée par les policiers

La petite Myriame est née ce lundi devant la gare de Ris-Orangis, grâce à l’intervention de deux équipages de Police secours. L’enfant se porte bien et la maman aussi.
Elle accouche devant la gare

« Nous avons été appelés vers 6h40, détaille Virginie, l’une des agents de police qui a aidé la maman à accoucher en pleine rue. Le témoin nous a indiqué qu’une femme enceinte était allongée, sur le sol, devant la gare. »

Myriame et est née ce lundi matin, devant la gare d’Orangis-Bois de l’Epine, à Ris-Orangis, grâce à l’intervention de deux équipages de police, après avoir été conduite à la maternité du Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF) à Corbeil-Essonnes, la petite fille à poussé son premier cri dans la rue, elle se porte bien.

Dans un premier temps, les policiers pensent intervenir pour une agression. C’est en arrivant sur place qu’ils découvrent que la jeune femme est sur le point d’accoucher. « L’équipage de mon collègue Sébastien est arrivé le premier, poursuit la policière. C’est lui qui a prévenu les secours. »

A l’arrivée de Virginie, Sébastien préfère lui passer le relais. « Je me suis dit qu’une mère de famille saurait plus facilement trouver les bons gestes, raconte-t-il. Je lui ai donc laissé ma place, tout en continuant de rassurer la maman. »

Sans péridurale, la jeune femme avait de quoi souffrir. « Je me suis mise devant elle et j’ai repensé aux conseils que j’ai reçus lors de mon dernier accouchement, reprend Virginie. C’était en 2012. » La policière la place sur le dos, lui replie les jambes et, faisant appelle a sa mémoire, lui donne des conseils pour mieux respirer.

La naissance est imminente… « Le col était ouvert, continue la fonctionnaire. Je voyais les cheveux du bébé. Mes collègues m’ont passé des couvertures de survie et ont disposé un drap autour d’elle pour la protéger des regards. Et le bébé est né quand les sapeurs-pompiers sont arrivés. »

Pris en charge par les pompiers, la maman et son bébé sont mis au chaud dans l’ambulance qui les conduira jusqu’à la maternité du CHSF, à Corbeil-Essonnes. Dans la précipitation, le papa qui était présent sur place mais qui suivait la scène à l’écart, est oublié sur place.

« Le père était devant la gare, sans moyen de locomotion, reprend Virginie. Sébastien l’a donc conduit chez lui pour qu’il récupère des affaires et l’a déposé devant le CHSF. Quelques minutes plus tard, il nous envoyait une photo de la petite Myriame dans une gigoteuse. On est ravis, c’est une très belle journée, ça change de nos interventions habituelles. »

Sur les réseaux sociaux, Myriame est déjà une star. La police nationale, la ville de Ris-Orangis et même le maire d’Evry-Courcouronnes, ont partagé l’heureuse nouvelle.

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *