Étampes : Deux école brulée en trois jours

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Deux écoles de la ville d'Etampes ont été incendiées depuis le 24 décembre. Une enquête est en cours alors que la mairie et les équipes des établissements préparent la rentrée.
Écoles brulées à Etampes

À Étampes, l’inquiétude prend du terrain, après que deux écoles soient incendiées en trois jours. L’école Louise-Michel a brûlé le 24 décembre au soir, et c’est désormais l’école maternelle Jean-de-la-Fontaine qui a été victime d’un incendie ce dimanche 27 décembre.

Dimanche, aux alentours de 21 h, les policiers sont réquisitionnés dans le quartier de La Croix-de-Vernailles, où est située l’école maternelle, en raison d’un arbre tombé sur la chaussée. Les forces de l’ordre se rendent compte que l’obstacle a été volontairement placé à cet endroit, avant de s’apercevoir que l’école est en feu. Une quinzaine de personnes se mettent donc à les caillasser, dégradant au passage une voiture de police.

L’incendie est finalement maîtrisé par les pompiers. Une partie de l’école a malheureusement brûlé et « trois classes sont en partie détruites », précise la mairie d’Etampes.

Une l’enquête est en cours pour déterminer les causes de l’incendie, le maire de la ville, lui, ne pense pas que ce soit un accident : « On a affaire à une évènement d’une extrême gravité. S’en prendre de la sorte à une école de la République est un acte ignoble et inadmissible », déclare-t-il sur la page Facebook de la commune.

Face à cette violence, l’élu a interpellé le préfet de l’Essonne, puis le Ministre de l’Intérieur pour bénéficier de moyens de police supplémentaires : « Les effectifs des forces de l’ordre sont trop peu nombreux à Etampes, surtout en cette période de couvre-feu. Je requiers un renforcement majeur des contrôles et de la présence policière. ». Une demande entendue par la préfecture qui a annoncé l’envoi de renforts départementaux pour renforcer les effectifs du commissariat de la ville, et ce, « aussi longtemps qu’il le faudra ».

Une réunion a également eu lieu entre plusieurs élus et les équipes enseignantes des deux écoles dégradées afin de préparer au mieux la rentrée scolaire. Celle-ci sera finalement décalée du 4 au 7 janvier prochain pour les deux établissements.

Après une réunion entre élus et équipes pédagogiques, la rentrée scolaire est décalée du 4 au 7 janvier pour les deux établissements concernés.

« Un dispositif de prévention et de sécurisation sera mis à disposition des familles pour les rassurer. Les 5 classes de l’école Jean-de-La-Fontaine seront quant à elles « dispatchées » dans l’annexe de l’établissement, ainsi que dans les écoles Jacques-Prévert et Simone de Beauvoir. » 

Mairie d’Étampes

L’accueil de loisirs de Valnay sera aussi aménagé en salles de classe pour les élèves de l’école Louise-Michel. Les chaises et les tables de l’établissement ont d’ailleurs été nettoyées par les services de la ville ce mardi matin avant d’y être transportées.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *