Cerny : Ils sont réveillés par les pelleteuses, détruisant leur chalet construit illégalement

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Demolition Cerny

Ce samedi, il ne restait quasiment plus rien d’un chalet et d’une piscine construits illégalement au bout d’une ruelle de Cerny, le propriétaire et sa femme avaient reçu la visite d’un huissier de justice lundi 7 décembre, venu leur signifier la décision exécutoire prise par la préfecture de l’Essonne.

Dans un communiqué, la Préfecture de l’Essonne explique appliquer la charte du 6 décembre 2016 dans laquelle « l’Etat affirme sa volonté de soutenir et favoriser les actions menées par les communes en matière de prévention et de lutte contre les constructions illégales qui touchent leur territoire ».

La préfecture précise également que ces constructions, « réalisées sans autorisation sur une parcelle située en espace boisé classé et en zone naturelle du plan local d’urbanisme de la commune », ont fait l’objet de deux jugements du tribunal correctionnel d’Evry, en septembre 2013 et novembre 2014, ils ordonnaient alors au propriétaire la démolition du chalet, ce qui a donc été fait ces derniers jours, sous la surveillance des gendarmes. « Cette action montre la détermination des pouvoirs publics à poursuivre des procédures qui peuvent parfois être longues et rappelle aux contrevenants que leurs agissements sont sanctionnés », déclare la préfecture.

Quelques jours après la disparition du chalet, la femme du propriétaire semble encore marquée par le passage de la pelleteuse. « On a été un peu pris au dépourvu lundi matin », souffle-t-elle ce samedi, pourtant consciente de ce qu’il leur pendait au nez depuis des années, au regard des décisions de justice.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *